La culture du coton au Mali

cotonier

La culture du coton nécessite une saison végétative longue, beaucoup de soleil et d'eau pendant la période de croissance et un temps sec pour la récolte. En général, ces conditions climatiques se rencontrent sous les latitudes tropicales et subtropicales chaudes des deux hémisphères.

Le coton supporte cependant les climats tempérés pourvu que les gelées lui soient épargnées . Au Mali, le coton est semé en début d'hivernage avec l'arrivée des grandes pluies. La durée de la croissance du cotonnier est de 110 à 120 jours en culture pluviale. En culture irriguée, cette durée peut se prolonger à cause de l'humidité du sol.

La plante de coton aime beaucoup l'eau et l'humidité au cours de sa croissance et la première période de sa maturation.

Mais quand la capsule s'ouvre pour laisser sortir la touffe blanche du coton, une pluie même très faible peut abîmer la fibre en la faisant fermenter.

L'exploitation du coton au Mali

STARLe Mali est le dixième exportateur mondial de coton et le deuxième en Afrique.
Le coton est utilisé par l'homme depuis près de huit mille ans. Il sert à faire du fil , et le fil sert à faire du tissu . Le coton est également utilisé pour soigner les blessures, les malades, c'est le coton hydrophile.

Le traitement du coton

La C.M.D.T. (Compagnie Malienne pour le Développement des Textiles) dispose de 17 usines d'égrenage de coton. Les usines contiennent des machines appelées "égreneuses" qui nettoient le coton graine et séparent la fibre de la graine.
Avant d'arriver au stade de la filature, le coton doit subir un traitement méticuleux : il faut le nettoyer, le sécher et enfin le trier.

Le classement des échantillons

Pour déterminer la valeur du coton, les ouvriers classent des échantillons de chaque balle selon la longueur des fibres, leur qualité (brillance, couleur) et leurs caractéristiques (diamètre, résistance, uniformité, douceur). Six catégories, du blanc au gris, indiquent le degré de blancheur.

Fabrication des tissus : le produit fini

Pagne bambara : bogolan Pagne dogon Couverture touareg

Autres utilisations

La graine de coton tout en servant de semences est aussi transformée dans les huileries sous formes d'huile alimentaire, de savon, d'aliment bétail et de volaille.

La tige du cotonnier est utilisée sous forme de fumier organique, de charbon, de pâte à papier et de contre-plaqué.

La CMDT, un modèle de développement

Crée en 1974, la Compagnie Malienne pour le Développement des Textiles est une société anonyme d'économie mixte, actuellement au capital de 32,5 milliards de FCFA, dont 60% pour le Mali et 40% pour la Compagnie Française pour le Développement des Textiles. Le Mali a eu raison d'accorder dès les années 1970, l'intérêt stratégique qui se devait au coton dans les zones de production optimale. La campagne 1997/98 a été une fois de plus pour la CMDT et le Mali, une campagne exceptionnelle à tous points de vue. En effet, la production de coton graine attendue pour cette campagne dépassera les 500.000 tonnes , un record absolu pour le Mali et l'ensemble de la filière cotonnière malienne.

 

--------------------------------------------------------------

* Pour plus d'infos consulter : www.libertebko.org